Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En préambule, nous voulons vous informer que les questions de la délégation CFDT sont toujours remises dans les délais inscrits dans le code du travail.

Sachez également que l’employeur répond par écrit à ces demandes, au plus tard dans les 6 jours ouvrables suivant la réunion.

 

1) La délégation CFDT demande à la Direction de fournir des sur pantalons aux chargeurs. Nous attirons l’attention également sur l’usure déjà visible de ceux donnés aux caristes. Il faudrait prévoir le change. Pourrions nous doter également tous les salariés de bonnets et de sous gants chauds ?

 

Réponse de la Direction : (…) les chargeurs ont le bas du corps protégé par le chariot. (…)

 

Notre avis : Et quand les chargeurs ressortent des remorques ? Soit 50% du temps ! Rien ne les protège puisqu’ils sont en marche arrière. Et quand on sait qu’il fait 2 fois plus froid dans les remorques que dans l’entrepôt !

Si on reprend : 2 fois 50% = soit un ressentit qui vaut largement une protection adaptée au froid.

Le sur pantalon permet aussi de se protéger de la poussière surabondante à certains endroits.  Il ne sert donc pas uniquement à se protéger du froid.

 

3) La délégation CFDT demande à la Direction si il serait possible de rajouter un deuxième abri fumeur ou d’agrandir celui présent.

 

Réponse de la Direction : il serait trop compliqué d’agrandir l’existant. D’autre part, il n’y aura pas de deuxième abri (…) D’autre part, la photo ci-dessous se passe de commentaire !!!

 

Notre avis : Pourquoi avoir fait un toit avec des trous ??? Il n’y aurait pas besoin d’abri fumeur.

Ce n’est pas l’abri qui amène à de l’incivilité. L’enlever ne fera que déplacer le problème.

Nous demandons  à tous de respecter la propreté de l’ensemble de notre entreprise.

L’abri actuel est trop petit et les salariés s’entassent parfois « comme des sardines ».

 

5) La délégation CFDT aimerait savoir où en est la réflexion sur la méthodologie d’un récapitulatif mensuel de production ? Il s’agit d’une demande forte des salariés.

 

Réponse de la Direction : La Direction est consciente de cette demande, et a déjà donné son accord de principe. La mise en place est longue car elle nécessite du temps et nous en manquons quelque peu. L’objectif est de donner les éléments de productivité de février début mars.

 

Notre avis : La promesse doit être tenue ! Il faudra également ouvrir des négociations sur la signature d’un accord sur cette prime en 2013. La transparence et l’équité doivent être les mots « clef » de cette négociation. Et prendre en compte l’amélioration de production induite par le vocal.

 

 

6) La délégation CFDT demande à la Direction qu’en est-il des vols ? Doit-on continuer les mesures spéciales ?

 

Réponse de la Direction : Oui, même si les mesures mises en place on été assouplies, elles restent en application. On a encore, récemment découvert dans les toilettes des emballages vides !

 

Notre avis : Nous nous amusons du temps qu’il a fallu pour ré ouvrir les toilettes de la cellule 4. Tout cela pour un simple filet de « pêche ! Nous rappelons que les mesures sont pour tous (Les privilèges ont été abolies en 1789).

 

7) Comment se fait-il qu’il n’y ait pas de personnel d’astreinte dans l’entreprise ? La délégation CFDT demande si cela est normal ?

 

Réponse de la Direction : La Direction a déjà répondu à cette question

 

Notre Avis : Une période d’astreinte s’entend comme une période pendant laquelle le salarié, sans être à disposition permanente et immédiate de l’employeur, a l’obligation de demeurer à son domicile ou à proximité afin d’être en mesure d’intervenir pour accomplir un travail au service de l’entreprise.

La durée de cette intervention est considérée comme un temps de travail effectif (Art L.3121-5).

 

Il existe dans l’entreprise des permanences téléphoniques à domicile. Celles-ci ne sont pas considérés comme temps de travail mais doivent être tout de même rémunérée lorsque le dérangement à lieu. La Direction a indiqué que le téléphone + abonnement  fourni utilisable pour les appels privés était le dédommagement.

 

Maintenant si des personnes se déplacent sur le site, le temps de trajet et l’intervention seront du temps de travail.

Un planning des astreintes doit être également donné à chaque salarié concerné.

 

 

 

 

12) La délégation CFDT aimerait savoir à partir de combien de temps de retard, celui ci est décompté du temps de travail rémunéré ? Avec l’épisode neigeux que nous venons de subir, les salariés ont pu avoir des difficultés sur la route. D’où un retard inévitable qui mériterait une réflexion de la  conséquence sur la rémunération.

 

Réponse de la Direction : À partir de la 1ére minute.

 

Notre avis : Nous demandons à la Direction de faire un geste sur certains retards courts (moins de 15 minutes) causés par la neige. Les salariés font l’effort de venir. Il serait normal de le prendre en compte.

Published by cfdtsaintvulbas - - Réunion DP

commentaires

Hébergé par Overblog