Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Nous pensons à la CFDT que la prime de productivité surtout si celle ci n'est pas encadré par un accord avec les syndicats, amène à des dérives salariales, de travail et des tensions dans les équipes.

Dérives salariales : L'injustice est flagrante! selon les missions, les écarts de prime peuvent finir par être conséquents. Nous avions d'ailleurs demandé des ateliers supplémentaires afin de prendre en compte la préparation particulière de certains produits (ski, chaussures de ski, chaussure de rando par ex.).

Dérives dans le travail : La qualité est mise de côté et plus grave, les règles de sécurité ne sont plus prioritaires.A tout moment, un accident grave pourrait se produire.

Tensions dans les équipes : Comment amener à l'esprit d'équipe avec une prime individuelle? Une dérive individualiste pourrait prendre le pas et n'encouragerait surtout pas à l'entraide et aux respects des personnes et des règles.

Que faire? 

Il faut augmenter tous les salaires soit environ 100 euros afin d'intégrer la prime de productivité dans le salaire de base et créer une prime qualité. Cette prime qualité serait déterminée par la propreté de l'entrepôt, le respect des procédures et des règles de sécurité et plus difficile à quantifier par l'entraide et le respect de chacun.

Il ne faut surtout pas quantifier la qualité par équipe mais bien globalement. C'est à dire toutes équipes confondues. Sinon, le risque de voir les équipes s'affronter au détriment de l'intérêt général sera certain!

 

Published by Grosbisou - - Société.

commentaires

Hébergé par Overblog