Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pauses payées :   

La Direction ne ferme pas la porte à cette demande qui n’est pourtant pas nouvelle mais refuse pour 2012 ! La conjoncture économique actuelle toujours selon la Direction ne permet pas de mettre cela en place.

Nous pensons que cette mesure aurait eu un impact économique presque nul puisque elle n’augmente pas les salaires et elle peut être absorbée par l’amélioration de la production.  Rappelons que de nombreuses entreprises sur la plaine de l’Ain ont les pauses payées comme Vente Privée. Nous savons à la CFDT que vous tenez à cette mesure et sachez que nous ne lâcherons pas. Faudra t’il être radical ? A vous de nous le dire…

 

Augmentation des salaires :

La Direction propose 2,5% au lieu des 3% demandés !

Soit 0,1% de plus que l’augmentation du SMIC et exactement l'inflation actuelle !!!!!  LOL ! MDR !

La délégation CFDT ne se considère pas « vendeur de tapis » et lorsqu’elle demande 3%, c’est qu’elle le veut vraiment !!! Les salariés sont étranglés par les charges en constante augmentation : le prix de l’essence, du gaz, de l’électricité, des mutuelles, des frais de santé, de l’alimentation…

Comment être motivé lorsque le travail n’est pas payé à sa juste valeur ? C'est-à-dire permettre de vivre décemment. Surtout que dans notre entreprise les efforts ne sont pas récompensés puisque la grille est « psychorigide » et quelle ne permet pas l’augmentation individuelle des salaires au mérite. Nous avions demandé un talon de 50 euros, c'est-à-dire une augmentation minimum de 50 euros pour les ouvriers et employés de façon à répartir de manière plus équitable les augmentations de salaire. 3% de 5000 euros ce n’est pas la même chose que 3% de 1100 euros ! Sans les fourmis ouvrières, il n’y aurait pas de reine !

La négociation sur ce talon ne doit pas s’arrêter !

 

Tickets restaurants et prime de panier :

Nous demandions 0,5 euros de part patronale en plus ! La Direction propose 0,2 euros mais elle n’est pas fermée à la discussion. La part patronale ne peut excéder 60% de la part salariale. Il faudra donc augmenter la part salariale de 0,2 euros. Soit une valeur faciale de 7,70 euros avec 3,20 euros de part salariale et 4,50 de part patronale.

Pour les salariés assujettis à la prime de panier, celle-ci serait de 4,50 euros.

 

Prise en charge de l’augmentation de la mutuelle :

Incroyable !! Alors qu’il s’agit de la demande la moins coûteuse, la Direction refuse ! Il s’agit presque d’un geste symbolique puisque cela se chiffre à 23,40 euros pour la mutuelle familiale à l’année. Soit 1,95 euros le mois. La CFDT demande à la Direction d’arrêter de transiger sur la santé de ses salariés. Comme les coûts seront en perpétuelle augmentation sur les frais de santé, si notre société laisse filer cela, on risque de se retrouver avec des salariés qui ne peuvent plus se soigner Correctement !

Et comme toujours, ce seront ceux aux bas salaires !

Allez !! Faites un effort Messieurs et mesdames de la Direction !

Published by Grosbisou - - Les Négociations annuelles obligatoires.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Hébergé par Overblog